Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Regardez mais ne touchez pas !

Publié par Saad Vs Nicolas sur 28 Juillet 2013, 11:26am

Catégories : #AVIGNON2013- Explorat° OFF & Best OFF, #Auteurs incontournables, #1 spectacle & 2 opinions, #Les contributions de Nicolas, #Création 2011, #Souriez: vous êtes critiqués

Regardez mais ne touchez pas !

C’était un samedi de juillet, vers 15h30. Votre serviteur sortait rassasié d’une pièce de théâtre absolument magnifique et s’apprêtait à déverser face au ciel du Vaucluse un torrent de compliments à l’endroit de celle-ci lorsqu’il croisa ce gredin de Nicolas, qui sortait de la même salle et que les lecteurs les plus assidus auront peut être déjà identifié comme la caution avant-gardiste de ce site.

Nicolas : Qu’est ce que c’est que ce sourire béat ?

Votre serviteur: C’est le sourire d’un homme heureux.

Nicolas : Bon, moi je me demande pourquoi monter Théophile Gauthier aujourd’hui ?

Face à cette question dans laquelle il sentit poindre une crapulerie digne d’un pseudo intello soit disant soucieux de la contemporanéité d’une œuvre, votre serviteur rétorqua :

Et depuis quand doit on se justifier de pareille question quand le talent est éternel ?!!

Nicolas : Vous ne voulez pas répondre à ma question O grand Vizir de ce blog. Mon problème n’est pas exactement de savoir si c’est contemporain ou pas. C’est juste que le texte n’apporte rien… ça ne m’a pas fait vibrer.

Votre serviteur: Mais enfin, il s’agit là d’un pur divertissement de capes et d’épées, triple buse ! Est ce qu’on demande à Zorro d’avoir lu Finkelkraut ?

Nicolas : Oui bon d’accord, j’ai rigolé quelquefois. Il y a de très bonnes trouvailles de mise en scène et la troupe déborde d’énergie, mais j’ai trouvé l’ensemble un peu lourd car les gags sont répétés et les comédiens surjouent parfois leur partition. Ce rythme soutenu m’a fatigué comme si j’avais regardé une heure trente de Tom & Jerry.

Votre serviteur: Je veux bien concéder que le rythme est soutenu de bout en bout et que la pièce manque peut être d’un peu de respiration. Quant aux comédiens qui surjoueraient leur partition, il me semble que cela s’intègre parfaitement dans le parti pris de cette mise en scène qui confine à de la commedia del’ arte.

Nicolas : Je veux bien l’admettre mais j’ai trouvé que ce parti pris tournait en dérision le texte. Du coup je n’ai vu que de l’agitation, tout en admettant que le dynamisme des comédiens et de la mise en scène est tout à fait virtuose.

Votre serviteur: Hé bien soit. Mais puisque vous opposez votre veto à la Mention Best OFF que je souhaitais attribuer au spectacle, je m’octroie le dernier mot en précisant que j’aimerais en voir plus souvent des textes qui ne sont pas si extraordinaires, car il faut souvent remonter à cette époque lointaine pour trouver des pièces à la structure aussi dynamique et avec autant de relances dans l’intrigue pour tenir le spectateur en haleine durant près d’une heure trente.

Texte : Théophile Gauthier – Mise en scène : Jean-Claude Penchenat -- Vu le 27/07/2013 au Théâtre du chien qui fume – Avignon
Dates de représentations Avignon 2013
Théâtre du chien qui fume du 8 au 28 juillet à 14h05
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents