Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


En attendant de savoir si Pierre Emmanuel Barré est vraiment un sale con

Publié par Saad sur 3 Juillet 2013, 21:48pm

Catégories : #Billet bête & gentil, #Portrait

En attendant de savoir si Pierre Emmanuel Barré est vraiment un sale con

Chers lecteurs, si vous appréciez l’humour exigeant – entendez par là qu’on ne voit pas venir la chute de chaque vanne ou sketch à 3 km - et que vous ne connaissez pas encore Pierre Emmanuel Barré, il est grand temps de combler cette lacune. L’homme qui a jugé bon d’intituler son spectacle « Pierre Emmanuel Barré est un sale con » semble tellement apprécier l’autodérision caustique et absurde que ce second seul en scène porte le même titre que le premier, répétons tous en chœur : « Pierre Emmanuel Barré est un sale con ». Ceci étant et en attendant que votre serviteur profite du festival d’Avignon pour le voir sur scène, votre serviteur vous évoquera brièvement les chroniques qui l’ont profondément réjoui à raison d’une à deux fois par semaine au cours de cette année scolaire qui s’achève, et qui étaient diffusées dans l’émission « On va tous y passer » sur France Inter.

 

« On est dans une merde noire mais on fait tout ce qu’on peut pour que vous passiez une bonne journée sur France Inter »

 

   Si Pierre Emmanuel égrène au fil de ses interventions radiophoniques des statistiques sur tout et rien avec des airs de Cassandre qui se frotte les mains, c’est pour mieux nous réveiller, chers amis. C’est pour mieux nous faire comprendre que quand on bosse méticuleusement son écriture (je m’adresse ici aux humoristes qui seraient tombés par hasard sur cet article, sait-on jamais) on peut faire basculer l’auditeur dans un plaisir qu’il n’éprouvait plus guère depuis les chroniques mythomanes de Nicolas Bedos, et avant lui les réquisitoires de Desproges.

   P.E Barré déploie donc une rigueur et une liberté de ton dignes du maître susnommé, doublée d’un travail d’investigation et de « politisation » que ne renierait pas un Didier Porte, un soupçon d’absurdité posé dans cette marée d’humour noir comme une cerise sur un gâteau et enfin un esprit très taquin à mi chemin entre Timsit et Dieudonné. Plus proche de Dieudonné d’ailleurs, le dérapage extrémiste en moins. Car quand Pierre Emmanuel vanne les juifs et autres communautés ou minorités placées sous l’égide du politiquement correct, c’est plus pour faire sa fête à la bienpensance nauséabonde qu’à tel ou tel groupe d’individus. Et cette interpellation marche du feu de Dieu, car écouter une chronique de PE Barré fait comprendre à quel point le gentil p’tit gars que nous sommes tous (là bien sûr, je m’adresse au delà des deux pelés et trois tondus évoqués tout à l’heure) passe son temps à la fermer, tant la bienpensance nous gouverne avec une bonne chape de plomb sur les neurones.

   Vérifiez un peu par vous même en allant jeter une oreille sur l’une de ses chroniques, qui sont quasiment toutes répertoriées sur sa page Facebook (lien ci-dessous). Vous pourrez apprécier au passage le titre de sa page…

(Et pendant qu’on y est, un second lien vers un site où il est question de P.E Barré et d’autres de ses camarades, et un ajout vers la critique de son fameux spectacle.)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents