Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Le cabaret des mots

Publié par Saad sur 2 Août 2013, 06:17am

Catégories : #AVIGNON2013- Explorat° OFF & Best OFF, #Clown & acrobatique, #Cabaret- théâtre musical- danse, #Création 2013

Le cabaret des mots

Vu le 30/07/2013 Théâtre des Barriques - Avignon -- Texte de Matei Visniec - Mise en scène : Maud Dhénin & Victor Quezada

Saluée par nombre de critiques, la Cie Umbral s’est produite durant tout le OFF d’Avignon avec une pièce inédite (et accessoirement première création mondiale) de Matei Visniec : Le cabaret des mots. Petit retour sur un moment à la fois troublant et poétique.

Le OFF d’Avignon est comme chacun le sait une sorte de jungle. Le théâtre des barriques, où votre serviteur a pu voir la présente pièce illustre assez bien l’idée que tout garage peut servir de théâtre. L’idée d’avoir à contourner un immeuble une fois en possession de sa place pour se retrouver à patienter dans une impasse en attendant que la porte d’une salle obscure s’ouvre est pour le moins exotique. (Oui, un garage à vélo peut servir de théâtre comme nous allons le voir)

Lorsque le spectateur entre dans la pénombre, il voit face à lui 6 clowns assis derrière une petite façade en bois, leurs têtes étant visibles au travers de fenêtres éclairées, de sorte que l’on a l’impression d’être installé face à des portraits vivants. Et quels portraits !! Les connaisseurs de Matei Visniec savent que le célèbre auteur ne verse pas vraiment dans le clown pour enfant. Visuellement, c’est simple tout en étant envoûtant comme un film de Tim Burton. Il y a parfois un peu de fumée, qui vient s’ajouter à cette ambiance un brun lugubre. Lorsque le premier clown entre en scène, il se présente comme étant le prologue. On comprend alors que ce cabaret des mots sera l’occasion pour chacun(e) des 6 clowns d’incarner quelques noms ou verbes sélectionnés par Victor Quezada (qui signe la mise en scène) parmi les 60 mots que contient la pièce de Matei Visniec.

Ce concept, qui a déjà été exploré par Flor Lurienne et Léonore Chaix lors de leurs chroniques sur France Inter ("Déshabillez Mots") puis sur scène à partir de 2010, donne ici lieu à un théâtre de l’étrangeté. Lorsqu’un clown finit sa prestation, il retourne à sa place et sert ainsi à nouveau de décor vivant en fond de scène. Intimiste, souvent profond et toujours étrange, ce cabaret mené par des clowns lunaires, fragiles ou peu enclins à la plaisanterie est une occasion trop rare de se laisser embarquer dans un monde où le langage est comédien.

Dates de représentations Avignon 2013

Théâtre des Barriques du 8 au 31 juillet à 20h15

Le cabaret des mots
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
salut c'est goldoracus. juste une précision. je pense que pour comprendre tous les "mots"' de cette pièce, il faut soit avoir un QI de 150 soit que pour le prix d'une pièce on à le droit d'allé la voir une deuxième foi si on n'a pas tous compris. j'ai toutefois passer un bon moment et là recommande à tous les amateurs de spectacle vivant. et pour ceux qui auront la chance de voir ce spectacle, il verront comment meurt l'un des clown. pourtant un clown ne meurt jamais. on peut plus le dire depuis sept ans, d’après un des menbres de la troupe. salut
Répondre
S
Merci Goldoracus pour ce commentaire. Le cabaret des mots exige en effet beaucoup d'attention pour pouvoir l'apprécier pleinement, et la beauté de la mise en scène n'aide pas toujours à se concentrer sur le texte. Quant à la mort du clown, voilà une image à laquelle il fallait penser...et le metteur en scène Victor Quezada l'a fait !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents