Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Le bossu (de Paul Féval)

Publié par Saad sur 29 Août 2013, 13:02pm

Catégories : #Auteurs incontournables, #Création 2013, #Critique & interview

Le bossu (de Paul Féval)

D'après l'oeuvre de Paul Féval - Adaptation /direction artistique : Hélène Van der Stichele
Mise en scène : Benoît Kopniaeff - Assistance à la mise en scène: Lucas Bernardi

 

Capes, épées..& bonne volonté

 

Le festival de la cour du vieux temple aura frappé fort pour sa 13e édition, en plus d'une programmation éclectique et de bonne facture, l'organisation a choisi de mettre en avant une "œuvre phare". Alors forcément, danslateteduspectateur est allé vérifier si Le bossu mérite bien cette appellation.

 

   Bon, ce n'est pas la première fois qu'on le confesse, on n'a pas lu Le bossu de Paul Feval. Or quand on sait que l'action est répartie en six parties et soixante-deux chapitres, et que le spectacle se joue sur près de deux heures, on devine que le travail d'adaptation ne fut pas une mince affaire pour Hélène Van der Stichele (trois mois de travail...). Le résultat sur scène est en tous cas fluide d'autant que les péripéties sont nombreuses dans ce roman qui fut d'abord publié sous forme de feuilletons, à l'époque où la presse était en plein essor.

 

Robert Hossein n'a qu'à bien se tenir
   A la mise en scène, on constate qu'entre le nombre considérable de figurants et les nombreux combats d'épées, la mobilisation a été de mise. C'est probablement pour cette raison que Benoit Kopniaeff s'est fait assister du comédien-bretteur Lucas Bernardi. Pas étonnant que ce dernier campe le personnage Philippe de Nevers, véritable virtuose de l'escrime qui divulguera sa botte secrète au chevalier Lagardère.
Si on ajoute à cela la cour du vieux temple comme décor à toutes ces scènes, on se dit que le festival du même nom a vraiment tapé dans le mille.

 

A voir aussi: l'interview vidéo de Hélène Van der Stichele, Benoît Kopniaeff & Lucas Bernardi, avec des extraits du spectacle.

Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur
Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur

Crédit photos: Saad - danslateteduspectateur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Ben voilà un beau commentaire...les histoires de cape et d' épée, j'aurais aimé voir ça...:-)
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents