Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


La Méthode Grönholm

Publié par Saad sur 17 Février 2013, 15:25pm

Catégories : #théâtre contemporain, #Les pépites du spectateur, #Théâtre & Réflexion, #Création 2013, #Critique & interview

La Méthode Grönholm

Vu le 16/02/13 au Petit-Théâtre de Grenoble -- D'après La méthode Grönholm de Jordi Galcerán et La méthode de Marcelo Pineyro - Adaptation & mise en scène : Romano Garnier

 

Huis clos de compétition...

La Méthode Grönholm, cruelle avec ses candidats mais si réjouissante pour les spectateurs, est une belle réussite de plus pour son metteur en scène Romano Garnier.

   La Méthode Grönholm est une méthode de sélection des candidats comme on peut hélas en voir de plus en plus souvent depuis que la télé réalité a achevé de salir le petit écran. Pour résumer, enfermez une demi douzaine de candidats dans la même salle, jetez une promesse d’embauche en l’air et vous les verrez se battre comme des chiens autour d’un morceau de viande.

   Cruel, mais tellement vrai depuis déjà quelques décennies dans les situations de recrutement professionnel. Ce procédé qui semblait en effet réservé à la sélection des cadres (voir le film L’argent des autres avec Trintignant, Serrault et Deneuve) dans les années 70 s’est depuis très largement répandu jusqu’à la sélection des candidats aux postes les moins qualifiés. Heureusement, nous sommes ici au théâtre et plus c’est cruel sur scène, plus ça rigole dans le public.

Un texte tout bonnement génial

   La Méthode Grönholm est un spectacle implacable, à l’instar de son écriture, aux dialogues vifs, acérés, et très en phase avec l’ambiance qui règne dans les sessions de recrutement contemporaines. La variété des profils psychologiques qui occupent la scène va alors permettre des interactions très savoureuses, pour ne pas dire des joutes verbales avec moult rebondissements et dénouement « tragique » pour tel(le) ou tel(le) candidat(e).

   Car il ne faut pas croire que nous avons en face de nous seulement des rapaces. La caractérisation des différents candidats outrepasse leur avidité pour nous les rendre beaucoup plus humains, et par conséquent passionnants à observer. A tel point qu'on ne voit pas du tout passer le temps dans ce qui est pourtant un huis clos. On aimerait citer la fin de la pièce, qui clôt de façon magistrale ce nouveau spectacle sur la comédie humaine, mais afin de ne pas la dévoiler on se contentera de dire que la finesse est de mise jusqu’au bout.

   Ajoutons enfin que ce spectacle ne serait pas aussi réussi sans le très bon travail fourni par les comédiens. Espérons que le CREARC aura la bonne idée de représenter ce spectacle dans les mois à venir.

 

Dates à surveiller sur la page du spectacle, site du CREARC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents