Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Festival PLACE L!BRE

Publié par Saad sur 1 Septembre 2013, 16:28pm

Catégories : #théâtre contemporain, #Les pépites du spectateur

Festival PLACE L!BRE

Le Touvet (38660) - 31/08/2013

Nous vous l’annoncions la semaine dernière, ce samedi 31 août était la journée que nous réservions à la découverte du festival Place Libre - troisième édition ! Il aurait été d’autant plus dommage de passer à coté que toutes les manifestations au programme de cette (grosse) journée de spectacle vivant étaient entièrement gratuites. Les festivités commençaient dès 10h du matin mais comme nous avons débarqué à la mi-journée, nous vous parlerons de ce que nous avons pu voir au cours de cette belle après midi.

Mangeons sucré…

Ça a donc commencé sur les chapeaux de roue avec le très bon spectacle Sucre d’Ogre, identifié comme du théâtre forain sur le programme du festival mais qu’on préfère classer dans la rubrique « Tout public », malgré ses allures de théâtre « jeune public ». Au départ, il y a un garçon qui zozote, qui est habillé comme un Sherlock Holmes et qui s’appelle Jean-Pierre Jardin. Il prévient les enfants qu’ils doivent se méfier des ogres qui vont entrer sur scène d’une minute à l’autre, puis s’éclipse pour laisser place à Foulques & Adèle, les ogres en question. Lorsque ceux-ci arrivent, quelle n’est pas leur surprise de voir que les enfants sont accompagnés par leurs parents. C’est bien là un des points forts de ce spectacle : s’appuyer sur le public pour construire le spectacle, un procédé tout simple mais qui fonctionne à merveille, surtout que les ogres vont essayer bien des stratagèmes pour amadouer les parents et les convaincre de leur laisser leur progéniture pour leur plus grand bonheur. Clins d’œil ironiques, humour noir qui sort du cadre généralement convenu, jeux de marionnettes tournés en dérision, chansons ou saynètes à moitié ratées, tout est permis pour Foulques & Adèle afin de parvenir à leur faim fin. Le jeu des comédiens est…savoureux, en particulier celui de l’ogresse, dont la voix d’Anémone tout droit échappée du Père Noël est une ordure souligne très bien l’avidité. Quant à la fin de cette pièce, rassurez-vous on ne vous la dévoilera pas, mais c’est un plaisir de constater que finesse et recherche dans l’écriture sont présentes d’un bout à l’autre du spectacle.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

L’avis de Serge

Je ne peux qu’abonder dans votre sens O’ grand Vizir . J’ajouterai même que le spectacle propose une métaphore sur l’avidité que certains parents peuvent avoir vis à vis de leurs enfants, en voulant à tout prix obtenir leur affection. Le personnage de Jean-Pierre Jardin avec sa posture de pédopsychiatre me conforte dans cette opinion. En tous cas, un bien réjouissant spectacle que ce Sucre d’Ogre.

Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles
Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles

Sucre d'Ogre par la Compagnie Noodles

Nous avons ensuite filé place de l’Eglise où se tenait Le congrès international des énergies et rêves du futur, un spectacle qui s’est déroulé en trois temps, soit trois performances de vingt minutes au cours desquelles un couple de scientifiques très perchés convoquent des membres du public sur scène pour les aider dans leurs démonstrations qui, vous vous en douterez, sont d’une importance fondamentale pour l’avancée de la recherche scientifique. Dans un premier temps, il a donc été question de démontrer la puissance des éoliennes d’appartement, puis dans un second temps (place de la Mairie) de montrer comment on peut recréer une ambiance de vacances à la plage à l’aide d’une carte postale et de caisses remplies de cailloux. Bon, pour l’efficacité scientifique, on repassera, en revanche ce congrès des énergies et des rêves du futur aura déployé des ondes très positives dans l’assistance étant donné les postures très fantasques de nos deux scientifiques.

Le congrès international des énergies et rêves du futur par La Droguerie Moderne Théâtre
Le congrès international des énergies et rêves du futur par La Droguerie Moderne Théâtre
Le congrès international des énergies et rêves du futur par La Droguerie Moderne Théâtre
Le congrès international des énergies et rêves du futur par La Droguerie Moderne Théâtre
Le congrès international des énergies et rêves du futur par La Droguerie Moderne Théâtre
Le congrès international des énergies et rêves du futur par La Droguerie Moderne Théâtre
Le congrès international des énergies et rêves du futur par La Droguerie Moderne Théâtre
Le congrès international des énergies et rêves du futur par La Droguerie Moderne Théâtre
Le congrès international des énergies et rêves du futur par La Droguerie Moderne Théâtre

Le congrès international des énergies et rêves du futur par La Droguerie Moderne Théâtre

Le décalé, c’est aussi la posture choisie pour le spectacle T'emmêle pas, conçu par un duo de circassiens qui s’est produit à 16h30 devant une foule considérable. Coté comédie, on ne retiendra pas vraiment leur prestation car on devine que le travail sur cette dimension du spectacle est en développement – et puis la concurrence est rude sur ce plan là. En revanche, les deux artistes sont tout à fait convaincants sur le terrain qui les a vus grandir. Le duo passe manifestement avec aisance des portés acrobatiques au jonglage du diabolo, qui donne à voir des prouesses rarement égalées. Le spectacle étant très visuel, les images vous parleront d’elles même.

"T'emmêle pas" par la compagnie de cirque du fil à retordre
"T'emmêle pas" par la compagnie de cirque du fil à retordre
"T'emmêle pas" par la compagnie de cirque du fil à retordre
"T'emmêle pas" par la compagnie de cirque du fil à retordre
"T'emmêle pas" par la compagnie de cirque du fil à retordre
"T'emmêle pas" par la compagnie de cirque du fil à retordre
"T'emmêle pas" par la compagnie de cirque du fil à retordre
"T'emmêle pas" par la compagnie de cirque du fil à retordre
"T'emmêle pas" par la compagnie de cirque du fil à retordre
"T'emmêle pas" par la compagnie de cirque du fil à retordre

"T'emmêle pas" par la compagnie de cirque du fil à retordre

comment recréer une ambiance de vacances à la plage à l’aide d’une carte postale et de caisses remplies de cailloux ?
comment recréer une ambiance de vacances à la plage à l’aide d’une carte postale et de caisses remplies de cailloux ?
comment recréer une ambiance de vacances à la plage à l’aide d’une carte postale et de caisses remplies de cailloux ?
comment recréer une ambiance de vacances à la plage à l’aide d’une carte postale et de caisses remplies de cailloux ?
comment recréer une ambiance de vacances à la plage à l’aide d’une carte postale et de caisses remplies de cailloux ?
comment recréer une ambiance de vacances à la plage à l’aide d’une carte postale et de caisses remplies de cailloux ?
comment recréer une ambiance de vacances à la plage à l’aide d’une carte postale et de caisses remplies de cailloux ?
comment recréer une ambiance de vacances à la plage à l’aide d’une carte postale et de caisses remplies de cailloux ?
comment recréer une ambiance de vacances à la plage à l’aide d’une carte postale et de caisses remplies de cailloux ?
comment recréer une ambiance de vacances à la plage à l’aide d’une carte postale et de caisses remplies de cailloux ?

comment recréer une ambiance de vacances à la plage à l’aide d’une carte postale et de caisses remplies de cailloux ?

Une fois n’est pas coutume, on terminera ce compte rendu par un diaporama sur la rhinofanpharyngite, nom du « spectacle fou musical itinérant ». Étant donné ce qu’on a vu et entendu, on vous dira que la rhinofanpharyngite doit être une maladie joyeuse que les artistes attrapent quand ils refusent de choisir entre faire de la musique ou jouer la comédie, et que celle-ci est plutôt contagieuse au vu de la foule qui les a suivis. Dont acte.

Crédit photos: danslateteduspectateur

PS: Retrouvez les liens vers les sites des 4 compagnies citées tout en bas de la page, ainsi qu'un lien vers le site de la Cie des Zinzins, qui a coorganisé ce festival, avec la Mairie du Touvet, le conseil général de l'Isère & la Communauté de Communes du Grésivaudan

la rhinofanpharyngite en images...
la rhinofanpharyngite en images...
la rhinofanpharyngite en images...
la rhinofanpharyngite en images...
la rhinofanpharyngite en images...
la rhinofanpharyngite en images...

la rhinofanpharyngite en images...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
j'étais à ce festival et je me suis effectivement bien amusée ! à refaire l'année prochaine.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents