Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Bilan de festival…

Publié par Saad sur 11 Août 2013, 22:11pm

Catégories : #AVIGNON2013- Explorat° OFF & Best OFF, #Billet d'humeur, #Billet bête & gentil, #La vidéo du spectateur, #Portrait

Bilan de festival…

   Amis spectateurs, nous sommes début Août, et l’heure est au bilan du festival d’Avignon OFF 2013. Alors je sais, l’article est publié plus d’une semaine après la fin du festival, mais que voulez vous ?! Votre serviteur a merdouillé dans son emploi du temps, sans compter qu’il avait besoin de laisser retomber les vapeurs qui l’ont tant enivré durant ces trois séjours quasi consécutifs sur Avignon.

 

Divergence des point de vue…

   Commençons donc par le plus formel : mardi 30 juin se tenait une conférence de presse consacrée au bilan du festival OFF 2013. Entre les dires des commerçants et des compagnies en galère et les résultats optimistes donnés par la direction, il y avait manifestement un fossé. Ceci étant, à lateteduspectateur, nous n’avons pas mené d’enquêtes pour savoir qui avait tort ou raison, car le bon sens nous indique que si les chiffres donnés par la direction du OFF sont effectivement optimistes, c’est parce qu’ils comptabilisent des statistiques données par la fréquentation de toutes les salles sans distinction, celles à forte fréquentation comblant par conséquent les déficits de structures plus petites ou plus fragiles.

 

Des chiffres !!!

Mais plutôt que de continuer dans la rhétorique, donnons quelques chiffres :

   Pour son édition 2013, ce sont donc 25 régions de France et 27 pays étrangers installés dans 125 lieux (dont 7 nouveaux), soit 1066 compagnies qui ont présenté 1265 spectacles. 115 compagnies étrangères. 746 spectacles de théâtre dont 132 de café-théâtre, 71 de théâtre musical, 58 de danse, 120 spectacles jeune public etc…

   Nombre de cartes adhérents public vendues : 52 390. En 2012 le chiffre s’élevait à 47 102. Il y a donc bien hausse. Pour info ou rappel, la carte adhérent public coûte 16€ et donne 30% de réduction sur tous les spectacles du OFF.

   Concernant la fréquentation « pro » : 3646 professionnels étaient présents cette année dont 270 de pays étrangers se répartissant comme suit : 1484 programmateurs (dont 145 de pays étrangers, 20 nationalités), 1224 prescripteurs (75 de pays étrangers, 18 nationalités), 557 journalistes (34 de pays étrangers et 19 nationalités), 381 institutionnels (16 de pays étrangers et 9 nationalités)

 

Bilan danslateteduspectateur.fr

Vous l’aurez constaté, votre blog favori aura connu un bond sur tous les plans grâce au grand rendez-vous incontournable du théâtre.

   Nombre de spectacles couverts par nos soins durant tout le festival: 44 dont 6 exclusivement critiqués par deux nouveaux rédacteurs : 4 spectacles par Camarade Bernard & 2 par Nicolas l’avant-gardiste. « Exclusivement » car les deux compères se sont par ailleurs joint à votre serviteur pour enchérir ou s’opposer à l’attribution de la mention Best OFF (bande de rabats joie !!). C’est ainsi que ce délégué syndical de Bernard s’est opposé au Grand Vizir sur deux spectacles, mais les jeux sont nuls puisque les grands esprits se sont rejoint sur deux pièces (ce qui porte à 7 le nombre total de contributions de notre délégué syndical à votre blog préféré – tout de même !).

   Quant à cette fripouille de Nicolas, il n’a pas trouvé mieux que de saboter le réquisitoire que votre serviteur avait lancé contre « Si vous désespérez un singe… » au prétexte non fallacieux qu’il s’agissait bien d’une « conférence drolatique sur l’animal » et non de théâtre à proprement parler. Il a fallu ensuite qu’il pose son veto à l’attribution d’une mention Best OFF pour « Regardez mais ne touchez pas ! » au motif que « si la mise en scène et l’interprétation sont virtuoses, le texte n’apporte absolument rien en terme de réflexion ». Ah le gougnafier ! Ceci étant, il a bien travaillé sur les interviews réalisées pour les spectacles La beauté, recherches… & Sous ma peau, donc là encore sa bonne volonté écarte nos désaccords.

   Si l’on ajoute à cela les huit interviews réalisées dans le cadre du OFF (et les fastidieux montages video induits par celles-ci…), on ne pourra pas dire à votre serviteur qu’il a chômé.

Quelques tracts de spectacles dont on ne vous a pas parlé…et qu'on aurait bien aimé voir !

Quelques tracts de spectacles dont on ne vous a pas parlé…et qu'on aurait bien aimé voir !

Les spectacles dont on ne vous a pas parlé…
 

   On vous l’a dit plus haut : dans le OFF 2013, il y avait 1265 spectacles et le blog en a couvert 44. Ce qui fait 1221 spectacles qui n’ont pas eu l’honneur de figurer dans nos colonnes, hu hum…ou plus exactement 1219 car votre serviteur avait pu en couvrir deux en amont du festival. Parmi ces spectacles, on peut déjà vous dire que deux n’ont pas été couverts car votre serviteur les jugeait mauvais. On vous épargnera le nom du premier car on n’a pas envie de taper sur de petites compagnies. En revanche pour ce qui est du second, à savoir Monsieur Agop, on s’étonnera franchement que celui-ci ait fait partie de la sélection « Club de la presse 2012 », tant l’interprétation (du moins la direction du jeu d’acteur) nous a paru poussive.

   Et puis bien sûr, il y a tous ceux dont on ne vous a pas parlé simplement parce qu’on n’a pas le temps de tout aller voir ET couvrir – si si, votre serviteur peut vous assurer que 41 spectacles à couvrir en une petite vingtaine de jours, ça fait beaucoup pour une seule personne. On en profite donc ici pour s’excuser auprès de Serge de n’avoir pu aller voir Le choc d’Icare ainsi que Moi, ma mère, elle m’a jamais rien dit… , auprès de Sébastien (le zèbre que vous pouvez apprécier dans notre court métrage visible à la fin de l’article consacré à l’atelier du 8) qui nous a conseillé Pyrame et Thisbé et enfin auprès de Céline (la copine du zèbre précité) qui nous conseillait d'aller voir L'importance d'être Wilde « pour son originalité, son intérêt et le talent de la comédienne ! ». Vous trouverez en photos quelques flyers des pièces qu’on aurait aimé voir… partie remise pour l’année prochaine !

 

Et parmi ceux qu’on a vus, quel est notre palmarès ?

 

   Aaah la dure question !!! En ce qui concerne votre serviteur, c’est qu’il est difficile de choisir parmi la vingtaine de mentions Best OFF attribuées. Au début d’ailleurs, on pensait à un podium, mais trois pièces en haut du panier, c’est trop restrictif. Alors on a ouvert à cinq places sans distinction de rang ce fameux haut du panier, qui accueillerait donc après une réflexion plus ou moins mure :

Blanche comme la neige, pour sa drôlerie et sa fabuleuse utilisation des appareillages video.

Hold on pour sa pertinence et sa grande dynamique (on repense avec émotion à la superbe chorégraphie qui ouvre la pièce)

La beauté, recherches & développements pour cette drôlerie déployée dans une mise en scène qui s’aventure hors des sentiers battus.

Yvonne, princesse de Bourgogne pour sa mise en scène et son interprétation qui nous ont plongé dans l’univers à la fois cruel et absurde de Gombrowicz.

Made in France pour ce montage et cette interprétation très efficaces des textes de Rémi De Vos sur le harcèlement dans le monde du travail.

   Que ce soit clair et net, ce palmarès en partie arbitraire n'affecte en rien les qualités de tous les autres spectacles qui ont décroché la mention BEST OFF. Quant aux adjoints du Grand Vizir, vous connaitrez leur classement dès qu’ils seront rentrés de la plage.

Petit montage des affiches concernant les 5 spectacles préférés du grand VizirPetit montage des affiches concernant les 5 spectacles préférés du grand Vizir
Petit montage des affiches concernant les 5 spectacles préférés du grand VizirPetit montage des affiches concernant les 5 spectacles préférés du grand VizirPetit montage des affiches concernant les 5 spectacles préférés du grand Vizir

Petit montage des affiches concernant les 5 spectacles préférés du grand Vizir

Quelques anecdotes en vrac… ?
 

   Le OFF d’Avignon, comme vous le savez, c’est la jungle. Bien que votre serviteur ait passé le plus clair de son temps dans les hautes sphères de la pensée culturelle, cela ne l’a pas empêché de vivre quelques moments sympathiques à l’intérieur ou en dehors des théâtres. (Non, nous ne parlerons pas des partouzes organisées par les compagnies avec force étalages de cocaïne car Maman lit tous les articles et que ça ne correspond pas à l’éducation qu’elle a prodigué à votre serviteur. Ceci étant, rien ne vous empêche de fantasmer à votre guise sur le sujet).

   En prenant le temps de scruter les articles de presse affichés à l’entrée des théâtres, nous avons pu constater que Rachel et ses amants était classé Jeune Public par le journal Vaucluse Matin.

   Toujours dans l’insolite, iriez vous voir un spectacle de danse dont le titre serait La jeune fille et la morve ? Quant aux flyers les plus moches, drôles ou originaux et les articles publicitaires les plus inventifs, vous les avez ci-dessous en diaporama. On vous laisse deviner la place occupée par chaque photo...

Bilan de festival…Bilan de festival…
flyers les plus moches, drôles ou originaux et articles publicitaires les plus inventifs: on vous laisse deviner la place occupée par chaque photo...
flyers les plus moches, drôles ou originaux et articles publicitaires les plus inventifs: on vous laisse deviner la place occupée par chaque photo...
flyers les plus moches, drôles ou originaux et articles publicitaires les plus inventifs: on vous laisse deviner la place occupée par chaque photo...
flyers les plus moches, drôles ou originaux et articles publicitaires les plus inventifs: on vous laisse deviner la place occupée par chaque photo...

flyers les plus moches, drôles ou originaux et articles publicitaires les plus inventifs: on vous laisse deviner la place occupée par chaque photo...

   Gardons la meilleure des anecdotes pour la fin : Avignon, ce fut aussi l’occasion de quelques rencontres dont une fort sympathique en la personne de Serge, que votre serviteur a rencontré alors qu’il tractait pour ce blog, et qui lui a entre autres permis de se trouver un logement pour la deuxième semaine de festival… à un prix tout à fait honnête – chose suffisamment rare sur Avignon pour être signalée. Comme Serge est le roi de la tchatche, on lui a donné la parole dans cette video où il nous dresse son bilan du OFF 2013.

bilan du OFF 2013 façon Serge

(Non)Remerciements...

   Avant de passer aux remerciements et puisqu’on évoquait dans le paragraphe précédent le prix exorbitant des locations pendant le festival, on tient ici à ne pas remercier les marchands de sommeil (comme dit si bien l’ami Lionel) qui extorquent un maximum de pognon sur le dos des artistes comme du public, car quand un de ces lascars de propriétaire ou de locataire vous demande 450€ pour une semaine dans un « meublé » (où soit dit en passant, il reste juste un fond de papier hygiénique pour utiliser les toilettes une fois avant que vous n’alliez en racheter vous même), on se surprend à penser que l’humanité ne vole pas très haut. Voilà de copieuses sommes dont pas un centime ne sera reversé à l’organisation du festival ou aux compagnies. Donc, messieurs les escrocs « à la petite semaine », on ne vous remercie pas et on compte bien éviter votre commerce à l’avenir.

   Toujours au chapitre de nos amis les requins, on n’a pas non plus apprécié l’accueil de l’équipe à Pierre Richard, qui a confondu accréditation presse avec carte adhérent public et dont on tend à croire que cette confusion était bien volontaire quand on a constaté que l’on faisait asseoir une dizaine de spectateurs sur les marches même des gradins, car c’est bien connu, le respect du public - et accessoirement des normes de sécurité - passe après la cupidité le besoin d’amortir son investissement.

   Passé ces considérations un peu amères, votre serviteur tient ici à remercier (toujours sans ordre hiérarchique)

  • Bernard et Nicolas, pour leurs glorieux services rendus à ce blog.
  • Christine, Sébastien, Céline, Serge et quelques joyeux anonymes croisés au hasard du festival pour leurs conseils sur tel et tel spectacle. Muriel et Lionel pour leur retour détaillé sur deux spectacles à éviter et conseiller.
  • Le service presse du OFF, qui a honoré votre serviteur d’une accréditation presse et par conséquent reconnu le travail investi dans la conception du présent blog.
  • Toutes les compagnies, leurs équipes et les théâtres qui nous ont accueilli très honorablement, ainsi que tous les artistes qui se sont prêté au jeu de l’interview.
  • La cantine du chapeau rouge (rue du chapeau rouge) & la fournée gourmande (rue de la caretterie) pour avoir régalé nos papilles à des prix on ne peut plus honnêtes, ainsi que leur convivialité.
  • Ah et puis il y a Benoît-Ahmed, qui a lancé danslateteduspectateur sur Facebook et dont on vous parlera plus longuement dans la page Remerciements qui verra prochainement le jour…

   Et vous, cher(e) lecteur-lectrice du blog, quelles sont vos impressions sur l'édition 2013 du OFF ? Des coups de cœur à partager ? Des coups de gueules ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
salut à tous<br /> <br /> Merci votre serviteur pour ce résumé. Pour moi le festival ma comblé, pour les raison suivante:<br /> Sur les 65 spectacles vue un ma parus &quot;du foutage de gueule&quot;, pour les autres j'ai rencontré des professionnel investi, humain et généreux de leur personne.<br /> des rencontres qui m'on fais penser que la vie et mieux vue du dehors.<br /> qu'au théâtre vaut mieux être à l'heure <br /> que le hasard fait bien les chose<br /> qu'en plus des 65 pièces vue sans payer il y à eu un article sur moi dans un journal quotidien, la vidéo sur ce présent blog et qu'on à parler de ma démarche au sien de la communauté du théâtre<br /> je ressort de cette aventure avec un énergie positive, un peu plus de culture, l'envie, à 46 ans de continuer à traîner dans la rue et que tous ces comédien on mit de l'eau dans mon moulin concernant &quot;la Comédie Humaine&quot;.<br /> peut-être que l'année prochaine, pour la 68iem édition du festival d'Avignon je serais présent. j'espère garder ce qui me fais avancé dans la vie, l'inconnue;<br /> je remercie toutes les personne que j'ai pue croisé durant le festival même ceux qui en avait marre des tract.<br /> A plus la famille
Répondre
S
Merci O' Serge pour ce commentaire très complet. Tu fais bien de mentionner l'article de journal, car il complèterait à merveille la partie te concernant ! A très bientôt sur le chemin des tréteaux.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents