Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Renseignements Généraux

Publié par Saad sur 20 Août 2014, 12:51pm

Catégories : #Seul en scène, #Les pépites du spectateur

Renseignements Généraux

De : Serge Valletti -- Mise en scène : Laurent Jolly et Sophie Rodrigues – Photo : Dominique Philiponska

 


La belle aventure…

 

   L’art de la digression est par définition un art difficile à suivre, quoique potentiellement très réjouissant. Et pour déployer tout ce potentiel de réjouissance sur un plateau de théâtre, il faut des virtuoses aux manettes. C’est bien le cas avec ce Renseignements Généraux, un seul en scène signé Serge Valletti et mené tambour battant (et main de velours) par Laurent Jolly, un comédien qui sait manifestement parfaitement dans quoi il s’est aventuré puisqu’il tient le public en haleine avec un texte qui fait tout l’inverse de savoir vers où il nous mène.

   Notre comédien en chef évolue dans cet hilarant labyrinthe comme un gamin surexcité qu’on lâcherait dans un parc d’attractions. Au menu des festivités et dans le désordre puisque « une fois que tout est lié, l’ordre : on s’en moque », une salutation courtoise pour chaque membre du public (NDLR : hâte de voir la pièce dans un Zénith plein à craquer) et un vaste récit aux allures autobiographiques qui passe du coq à l’âne via notamment une course poursuite par un petit gars d’1.18m qui finit en cuite chez Rozy, une discothèque qui passait par là… La digression va de rebondissement en rebondissement, et le mot est presque faible quand on pense au jeu très physique de Laurent Jolly. On a parfois l’impression de voir une sorte de Jim Carrey à la française interpréter un spectacle de Pépito Matéo… dans lequel se serait invité Raymond Devos. D’ailleurs il s’invite, mais on n'en dira pas plus.

   Si vous avez du mal à suivre ces quelques lignes de présentation, pas de panique, c’est la faute à cet art de la digression que Laurent Jolly interprète et met en scène (avec Sophie Rodrigues) à la manière d’un petit chef d’œuvre.

 


Représentations

du mardi 12 au samedi 30 août 2014 à 20h30 (relâche dimanche et lundi) au Théâtre du Grand Rond - Toulouse
 

Parentés théâtrales repérées dans la tête du spectateur:

Renseignements Généraux

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents