Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Avignon OFF 2014 - le bilan

Publié par Saad sur 9 Août 2014, 12:49pm

Catégories : #Avignon OFF 2014, #Billet d'humeur

Avignon OFF 2014 - le bilan

   « Hé ben alors ! Quand est-ce que vous nous le dressez ce bilan ?? P… de b…. de m… !  » me hurlait dessus Mme Filippetti ce matin même … Un matin lascif du mois d’août, qui laissait déjà gronder l’orage  - celui de la météo – alors même que l’horloge affichait tout juste la onzième heure. Il fallait bien que votre serviteur se résolve à escalader la montagne de flemme qui lui écrasait les neurones afin de cesser la procrastination de 10 jours qui a touché l’article censé clôturer la grande excursion avignonnaise de 2014, et dont vous entamez enfin la lecture.

Photo: Aurélie Gendron
Photo: Aurélie Gendron

Photo: Aurélie Gendron

   Comme l’année dernière, on commence par des chiffres et on vous restitue les statistiques données par le communiqué de presse du OFF : « Pour son édition 2014, plus de 8000 membres d’équipes artistiques ont joué 1307 spectacles pour un peu plus de 28000 représentations. 3680 professionnels étaient présents dont 374 étrangers se répartissant comme suit : 1440 programmateurs, 1 325 prescripteurs, 613 journalistes dont 56 étrangers, 275 institutionnels. L’année dernière ils étaient 3646. Cette année, 48848 cartes adhérent public ont été vendues au 24 juillet 2014. En 2013, le chiffre s’élevait à 52492 cartes adhérent public. »

Photo: Aurélie Gendron
Photo: Aurélie Gendron

Photo: Aurélie Gendron

   Les menaces d’annulations ou de grèves des intermittents  auraient donc impacté à hauteur de 7% sur les ventes de cartes OFF (cartes nominatives vendues au prix de 16€ et offrant droit à 30% de réduction sur toute la programmation du OFF). Au demeurant, sur les trois journées d’appel à la grève ayant eu lieu sur toute la durée du festival, seule une faible proportion de compagnies aurait répondu favorablement au mouvement des intermittents. Sur un article du monde daté du 8 juillet 2014, on peut lire : « « Une centaine », selon la Coordination des intermittents et précaires (CIP) ; « une cinquantaine à tout casser », d’après Greg Germain, président de l’association Avignon festival et compagnies (AF&C) ».

Des chiffres & un blog

   Revenons sur les chiffres… qui concernent cette fois-ci la Tête du Spectateur : 31 spectacles couverts dont 28 « en direct » (au cours du festival si vous préférez).

   28 spectacles en 3 semaines, c’est 2 fois plus qu’un mois bien rempli en cours de saison, mais c’est sans compter sur la précieuse implication de Nicolas & Camarade Bernard, les contributeurs d’Avignon 2013 qui ont décidé de remettre le couvert cette année. « C’est tout de même moins conséquent que le travail fourni sur l’édition 2013 » me diront les plus attentifs d’entre-vous (ainsi que les plus rabat-joie, hu hum). C’est vrai, mais c’est la faute à la conjoncture existentielle que traverse votre serviteur depuis quelques mois et dont il vous informera un peu plus amplement dans Voici Gala l’édito de la rentrée. Hey ouais les enfants !! ça s’appelle du suspens et ça sert à 99% à faire revenir le lecteur, le 1% restant tenant comme toujours lieu d’énigme insondable.

   Et puis, il y a aussi une bonne douzaine de spectacles vus mais non critiqués par votre serviteur : il y a ceux qui ont été épargnés par esprit magnanime (si si), ceux qui ont été vus ou revus et qui avaient déjà été couverts sur le blog par Nico ou Bernard, celui qui fait l’objet d’une critique envoyée directement à la production, et puis enfin ceux dont on vous reparlera dans le prochain « panorama du spectateur » grenoblois. Suspens les enfants, suspens…

   (Et puis terminons cete rubrique pleine d'autosatisaction avec les statistiques sur la consultation du blog: la barre des 2000 visites a été allégrement franchie sur les 21 jours qu'a duré le festival... Cocorico !)

Ci-dessus: une synthèse des tracts les plus originaux qu'on a récoltés...
Ci-dessus: une synthèse des tracts les plus originaux qu'on a récoltés...

Ci-dessus: une synthèse des tracts les plus originaux qu'on a récoltés...

Et parmi ceux qu’on a vus, quel est notre palmarès ?

 

C’est toujours une très bonne question et je nous remercie de nous l’avoir posée. Voici donc nos Top 3 ou nos Top 5 (et pardon pour tous les très bons spectacles qui ne sont pas ici mentionnés faute de place)

  • Palmarès de Nicolas : Face de cuillère, Play House & L’homme d’habitude
  • Palmarès de Camarade Bernard : Hors Piste, Elise ou la vraie vie, Tout un monde, Mangez-le si vous voulez & Des femmes qui tombent.
  • Palmarès de votre serviteur : Des femmes qui tombent, Affreux, bêtes et pédants, Octopoulpe le vilain, Modestes propositions… & Play House. Et puis il y en a un qui est forcément hors concours : Yanowski…

   Le festival étant un lieu favorable aux échanges, on peut vous dire que Play House est du genre à trancher les avis, tandis que Le prochain train, A quoi reconnaît-on un clown ? ou encore Céline Groussard, en période d'essai ont recueilli beaucoup d’avis enthousiastes. Autres conseils recueillis ça et là et entendus à plus d’une reprise: Money ! - Un poyo royo - Silence - Le misanthrope & Quien Soy ?

Ci-dessus: une demoiselle avec un débardeur et des boucles d'oreilles, accoudée à un gars avec un T-shirt mais sans boucles d'oreilles, qui est lui même accoudé au cadre du logo officiel du blog, qui figure au dos du débardeur et du T-shirt. Des questions ?Ci-dessus: une demoiselle avec un débardeur et des boucles d'oreilles, accoudée à un gars avec un T-shirt mais sans boucles d'oreilles, qui est lui même accoudé au cadre du logo officiel du blog, qui figure au dos du débardeur et du T-shirt. Des questions ?

Ci-dessus: une demoiselle avec un débardeur et des boucles d'oreilles, accoudée à un gars avec un T-shirt mais sans boucles d'oreilles, qui est lui même accoudé au cadre du logo officiel du blog, qui figure au dos du débardeur et du T-shirt. Des questions ?

Les nouveautés de l’édition 2014 dans la gestion & l'apparence du blog :

   Vous avez pu le constater, le blog a changé d’apparence en plein festival et si ça parait saugrenu comme conjoncture pour changer de peau, c’est parce que la version que vous avez sous les yeux permet de mettre un peu plus en avant l’entête du blog et par conséquent d’attirer un peu plus votre attention sur toutes les places qu’il y avait à gagner au cours de ce festival (plus de 150 places en 3 semaines et une cinquantaine de gagnants, c’est pas beau ça ? Snif…). Cependant, Nicolas persiste à dire: « y a trop d’texte Saad ! Purée, vire-moi tout ce texte !!!!! ».

   Changement d’apparence ET surtout apparition du logo officiel du blog : cette jolie silhouette de tête qui accueille une scène de théâtre. Mille mercis & félicitations à Anthony Rodot.

   Ce visuel a du coup permis de concrétiser un projet qui était tombé à l’eau l’année dernière,  à savoir l’impression de T-shirts et débardeurs à l’effigie du blog. Des flyers, des T-shirts, des place à gagner par dizaines...l’année prochaine le blog louera une Jaguar Twingo décapotable avec le logo reproduit sur tout le capot.

Photo: Aurélie Gendron

Photo: Aurélie Gendron

Les remerciements (sans ordre hiérarchique)

 

  • Anthony Rodot, pas besoin de répéter puisque vous avez attentivement lu l'article, n'est-ce pas...?
  • Marie Llamedo, la plus professionnelle de toutes les chargées de diffusion rencontrées depuis la création de ce blog.
  • Aurélie Gendron pour la plupart des photos qui illustrent cet article.
  • Arnaud Ristori pour sa passion du théâtre et sa promotion active du blog durant son court séjour avignonnais.
  • Bernard et Nicolas, pour leurs glorieux services renouvelés.
  • Tous les festivaliers qui ont eu la spontanéité d’échanger quelques conseils (et d’accepter les flyers imprimés pour le blog).
  • Le service presse du OFF, qui a renouvelé l'accréditation presse du blog.
  • Toutes les compagnies qui se sont prêtées au jeu de la page Concours, leurs équipes et les théâtres qui nous ont accueilli très honorablement, ainsi que les metteurs en scène qui se sont prêtés au jeu de l’interview.
  • La cantine du chapeau rouge (rue du chapeau rouge) & La fournée gourmande (rue de la caretterie) pour être toujours aussi accueillantes et abordables malgré l’inflation du festival.

 

   Et vous, cher(e) lecteur-lectrice, quelles sont vos impressions sur l'édition 2014 du OFF ? Des coups de cœur à partager ? Des coups de gueules ? Les commentaires sont ouverts…

PS: Pour un retour sur la précédente édition, cliquez ici

Commenter cet article

Martine CK 09/08/2014 15:33

Merci, merci, merci, merci....
ayant découvert danslatêteduspectateur il y a peu de temps ( en mai précisément) j'ai été ravie d'avoir ces reportages critiques quotidiens en direct d'Avignon où je ne peux pas aller (sans me répandre sur les raisons) et du coup c'est un peu comme si je passais chaque jour un moment sur la place de l'horloge, dans la rue Carnot, place des corps saints....avec un regard autre, souvent assez concis, agréable à lire et donnant une idée assez précise de la chose en question, que celui deTélérama ou France-Culture sur des spectacles dont on parle et qui passeront peut-être à Grenoble....peut-être à portée de moi en tout cas.
conclusion : merci, merci, merci......continuez...avec courage et détermination..;et plaisir

Saad 10/08/2014 14:38

Merci chère Martine ! Je transmets aux intéressés qui ne manqueront pas d'apprécier. Au plaisir de vous croiser un de ces jours. Très cordialement

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents