Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Play house

Publié par Saad sur 8 Juillet 2014, 18:34pm

Catégories : #théâtre contemporain, #Création 2013, #Les pépites du spectateur, #Avignon OFF 2014

Play house

De Martin Crimp -- Mise en scène, scénographie, costumes : Rémy Barché  -- Photo: Axel Coeuret

 

« Comment les personnages se débattent-ils avec leur artificialité ? » Telle est la question qui a poussé Rémy Barché, jeune metteur en scène associé à la Comédie de Reims, à monter une courte pièce de Martin Crimp intitulée Play House.

   Celle-ci propose un kaléidoscope de 13 scènes qui sont autant de moments cueillis dans le quotidien d’un jeune couple venant d’emménager dans son nouvel appartement. Âmes sensibles, merci d’aiguiser votre second voire troisième degré, car Simon et Katrina ont quelque chose de très surfait dans leur façon de communiquer. Myrtille Bordier et Tom Politano incarnent à merveille ces deux jeunes gens qui cherchent à mettre en œuvre le « kit » du couple idéal, quitte à galvauder leur naturel, et leur performance force véritablement l’admiration car ce ne sont pas les énormités hilarantes qui manquent au texte de Martin Crimp comme à la mise en scène de Rémy Barché.

   En apparence, tout est propre et bien lisse, comme dans les costumes ou dans ce décor d’appartement aussi aseptisé qu’une maison de poupée Barbie. Mais à l’intérieur des personnages, il y a des remous, dont les plus impétueux finissent par remonter à la surface et salir l’environnement. Un peu comme si Mickey faisait caca dans le château de Walt Disney (merci d’éloigner les enfants).

   En lien avec les artifices contemporains toujours mis à mal par la nécessité de rester naturel, le metteur en scène propose une introduction empreinte de formalisme à la pièce ainsi que pour chaque scène : « au tout début du spectacle, le public peut entendre l’annonce suivante: ‘Play house, de Martin Crimp. Cette pièce compte treize scènes.’ Et entendre de nouveau la même voix off annoncer le titre de chaque nouvelle scène. J’ai été inspiré par les émissions de téléréalité censées donner des clés de réussite à des individus en couple ou qui cherchent à l’être, et qui mettent en scène ces démarches »

    Le résultat ? Si le fond est empli de noirceur, ce qui se passe sur le plateau est absolument jubilatoire … du moins, répétons-le, pour les amateurs de second voire troisième degré**. La partition parfaitement exécutée par Myrtille Bordier et Tom Politano fera quant à elle plus sûrement l’unanimité.

 

Avignon OFF 2014

Du 5 au 27 juillet 13h30 à la Caserne des Pompiers

 

** Parenté humoristique : vous avez aimé Play house ? Courez voir La beauté, recherches et développements qui rejoue au Théâtre des 3 soleils durant tout le OFF 2014, lien critique & interview ci-dessous.

Et aussi: lien critique vers une autre mise en scène sur un texte du même auteur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents