Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Elise ou la vraie vie

Publié par Bernard sur 13 Juillet 2014, 14:53pm

Catégories : #Les contributions de Camarade Bernard, #Théâtre & Réflexion, #Avignon OFF 2014

Elise ou la vraie vie

Texte: d'aprè le roman éponyme de Claire Etcherelli (1967) --  Jeu, adaptation & mise en scène:Eva Castro

 

France 1957-1958 : « Ce n’est pas grave, c’est la guerre… »

Comme de nombreux provinciaux et peu après son frère, Elise monte à Paris, la ville qui fait rêver. Elle est censée être de passage mais la désillusion est très rapide. Elle a donné ses économies à son frère et n’a plus les moyens de rentrer. Elise doit subvenir à ses besoins et va alors découvrir le travail à la chaine dans une usine automobile ainsi que la vie parisienne, en pleine guerre d’Algérie.

   Bouleversée par le roman qu’elle vient de lire, la comédienne Eva Castro décide d’adapter Elise et la vraie vie pour le théâtre. Après avoir obtenu les droits de l’auteure, octogénaire magnifique qui lui a donné rendez-vous symboliquement « place de la liberté, à Paris », elle écrit seule cette adaptation puis la met en scène avec très peu de moyens, en se filmant pour se corriger ! Ce qu’elle offre aujourd’hui au public est d’une force incroyable. Eva Castro, seule en scène, incarne brillamment Elise et narre son aventure parisienne. Elle y met toute la fragilité d’une petite provinciale déracinée mais ses accents de révolte contenue sonnent parfaitement juste. La mise en scène est minimaliste mais percutante. L’univers du travail à la chaine, la difficulté des rapports humains, l’atmosphère électrique qui règne entre Français et Algériens, le racisme et les ratonnades, banalisés d’un côté et vécus avec fatalisme de l’autre, tout cela est formidablement restitué..

   Ce pan de l’histoire de France est encore sans doute trop frais et trop sensible pour être enseigné aux élèves, qui en ignorent trop souvent l’existence, longtemps après avoir quitté l’école. Un sujet qui reste donc tabou et peu connu du plus grand nombre. Mais au delà du conflit franco-algérien, cette pièce ouvre aussi la réflexion sur l’évolution des conditions de travail ou la place des femmes.

   Pour toutes ces raisons, Eva Castro et sa pièce méritent vraiment un petit détour par le théâtre de la bourse du travail.

   Bernard

Avignon OFF 2014

Du 5 au 27 juillet 16h00 à la Bourse du travail

Relâche le 14 juillet (et les jours de grève !)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents