Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Rites

Publié par Saad sur 17 Avril 2014, 14:35pm

Catégories : #Création 2013, #Danse, #Les pépites du spectateur

Rites

Chorégraphie et textes : Denis Plassard -- Interprétation : Xavier Gresse, Jim Krummenacker, Géraldine Mainguet, Déborah Moreau, Denis Plassard, Laureline Richard, Emilie Yana --  Compagnie Propos -- Vu le 15/04/14 à la Rampe-Echirolles

 

Drôle de spectacle que cette collection de Rites, qui réussit à se distinguer des autres spectacles de danse (et ce n’est manifestement pas la concurrence qui manque !) en empruntant au théâtre contemporain une branche un peu marginale et surtout bâtarde : la conférence théâtralisée. Qui parmi vous a en effet déjà eu l’occasion d’assister à un spectacle de danse mis en scène à travers le prisme d’une conférence érudite ? Denis Plassard parle quant à lui de conférence chorégraphiée…

 

On croit sur parole cet homme qui fait ici figure de ‘docteur es danses’  même si on a parfois envie de se demander s’il n’y a pas un peu d’affabulation dans cette fabuleuse collection de rites dansés et méticuleusement observés, on pense entre autres à la Vrpe (« Danse pour commerciaux en déplacement - Probablement originaire d’Europe centrale, elle se danse uniquement dans des hôtels » – ne rigolez pas, c’est peut être véridique !!!) ainsi qu’à la Valse de plancher (« Transmise uniquement dans certaines familles en Alsace, elle se danse allongé par terre. » - si si ! ). Bon ok... Vrai ? Faux ? Laissons ce débat aux plus hautes instances de la justice, et évoquons plutôt l’immense talent déployé par Denis Plassard et sa compagnie de 6 danseurs (et même acrobates) résolus à démontrer la grande variété de gestes qui peuvent caractériser des danses dont seul Denis Plassard pouvait soupçonner l‘existence. A en juger par les chorégraphies particulièrement complexes qui nous écarquillent les yeux, on devine que la conférence est présidée sous la plus haute exigence et que notre maître de conférence, sous ses airs pince sans rire à l’esprit bon enfant, doit être un sacré tortionnaire pour obtenir des performances aussi impressionnantes de la part de sa compagnie. Vrai ? Faux ? Laissons ce débat aux plus hautes instances de la justice… ah non zut, on l’a déjà dit. Mais une conférence aussi passionnante, on n’avait jamais vu, et le comble est qu’elle est menée par un danseur chorégraphe. Les universitaires peuvent aller se rhabiller, et le public affluer en masse.

 

PS : le chorégraphe est tellement jusqu’au-boutiste qu’il a même créé un site dédié au spectacle et qui regorge d’informations sur toutes ces danses injustement méconnues. A consulter en attendant d’aller (re)voir le spectacle…

 

Prochaines représentations, voir ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents