Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


DE NOS JOURS [NOTES ON THE CIRCUS]

Publié par Saad sur 22 Avril 2014, 12:42pm

Catégories : #Création 2012, #Les pépites du spectateur, #Cirque contemporain, #Clown & acrobatique

DE NOS JOURS [NOTES ON THE CIRCUS]

Un spectacle d’Ivan Mosjoukine -- Conception et réalisation : Erwan Ha Kyoon Larcher, Vimala Pons, Tsirihaka Harrivel, Maroussia Diaz Verbèke -- photos : Ivan Mosjoukine – Vu le 19/04/14 à la MC2-Grenoble

 

Des notes… qui explosent le barème

 

   Scoop : Les 4 fantastiques existent ! Je les ai vus sur scène !! « Bon OK, mais quel rapport avec Ivan Mosjoukine ? » me direz-vous. C’est « tout simplement » le nom sous lequel Vimala Pons, Maroussia Diaz Verbèke, Tsirihaka Harrivel et Erwan Ha Kyoon Larcher fédèrent leurs talents d’acrobates et de comédiens pour composer des spectacles de cirque qui renouvellent le courant contemporain. Explication : « Ivan Mosjoukine, acteur russe des années 1920, a marqué l’histoire du cinéma, en se prêtant à une expérimentation qui prouve que le sens des images réside dans leur montage. »* Sur le plateau, les 4 artistes mettent en œuvre ce principe qui consiste à produire du spectacle en enchaînant un ensemble de gestes qui n’auraient pas vraiment de sens pris isolément. Dans l’absolu ce principe n’est probablement pas tout à fait neuf puisque le cabaret produit aussi bien de la cohérence spectaculaire à partir de numéros divers, pourtant DE NOS JOURS... est un spectacle de cirque résolument singulier, empruntant au cirque traditionnel l’enchaînement de numéros sans chercher à pondre une trame scénaristique, qui est supposée qualifier le cirque contemporain. Ces saynètes étant entrecoupées de numéros de pure comédie, assurés principalement par Vimala Pons (qui a déjà montré qu’elle n’avait pas froid aux yeux dans le court métrage « J’aurais pu être une pute » écrit par Baya Kasmi) et faisant l’objet d’un recueil «très vivant », on s’autorisera à penser que le spectacle est à la croisée des deux courants désormais utilisés pour catégoriser le monde du cirque.

DE NOS JOURS [NOTES ON THE CIRCUS]
DE NOS JOURS [NOTES ON THE CIRCUS]

   A priori foutraque, la performance enchaîne une bonne soixantaine de saynètes (même s’il y en a près de 80 qui sont répertoriées sur le programme - les premières et dernières notes ayant trait à l’entrée puis à la sortie du public) avec pour seule formalité perceptible un coup de sonnette et un compteur numérique indiquant le passage à la scène suivante. Le ton dominant  est burlesque (dans TOUS les sens du terme… comme évoqué plus haut…), et Ivan Mosjoukine s’y entend à merveille pour en produire aussi bien par l’adresse extraordinaire de « son » propre corps qu’en s’appuyant sur des machineries, comme un escalator qui perd ses marches dans le vide et qui menace tout logiquement de faire pareil avec ses usagers… Le spectacle brille par sa liberté créatrice, qui le rend souvent génial, drôle, épatant, quand ce n’est pas les trois à la fois. Il y a une note cependant qu’Ivan Mosjoukine a oublié de glisser dans son livret bohème, peut être par modestie : c’est la standing ovation qui clôt tout naturellement cette grande manifestation de génie.

* extrait de la note de présentation

 

Prochaines représentations: à la lecture de la Note 79 - ou Note sur la fin d'Ivan Mosjoukine à la fin de la saison 2013-2014, il semblerait hélas que cette date du 19/04/14 fût leur toute dernière. Sortez les mouchoirs dans un premier temps et envoyez leur trois tonnes de mails pour qu'ils jouen les prolongations et offrent leur édifiante expérience à un plus grand nombre ! Lien blog et contact ci-dessous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents