Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Racheter la mort des gestes - Chroniques chorégraphiques 1

Publié par Saad sur 24 Février 2014, 17:06pm

Catégories : #Création 2012, #Danse, #Cabaret- théâtre musical- danse, #Les pépites du spectateur

Racheter la mort des gestes - Chroniques chorégraphiques 1
Racheter la mort des gestes - Chroniques chorégraphiques 1
Racheter la mort des gestes - Chroniques chorégraphiques 1
Racheter la mort des gestes - Chroniques chorégraphiques 1

Chorégraphie : Jean-Claude Gallotta -- Conception et textes : Jean-Claude Gallotta & Claude-Henri Buffard -- Assistante à la chorégraphie Mathilde Altaraz -- photos : Guy Delahaye

 

De la grâce en toute simplicité…

 

   En quoi consiste Racheter la mort des gestes ? Ce spectacle sous-titré Chroniques chorégraphiques 1  aux allures de cabaret serait-il un hommage à l’écrivain Hervé Guibert (qui donne son titre au spectacle) ? Un plaisir de célébrer le mouvement en réunissant danseurs professionnels et amateurs sur un même plateau ? Un collage documentaire de pop culture et de chorégraphies diverses et variées… ? C’est tout ça et plus encore, avec un supplément de  grâce et d’humanité…

    C’est aussi un spectacle qui lorgne vers le documentaire, Jean-Claude Gallotta intervenant lui même en voix off comme un fil conducteur de ce grand patchwork, d'abord pour citer une belle interrogation philosopique d'Hervé Guibert sur le lien entre le fou et le chorégraphe, égrener ensuite quelques anecdotes au fil du spectacle ou plus simplement introduire celui-ci avec des mots on ne peut mieux choisis: « C’était en novembre 2012, il y avait encore des gens assez fous pour se réunir dans le noir et croire qu’avec un peu d’humanité, des morceaux de film, des souvenirs, quelques textes, des chansons sorties d’une vieille radio, on pouvait s’interroger sur l’état du monde, enfin de ce que nous en percevons … et comme disait François Truffaut : ‘améliorer la vie’. C’était en novembre 2012, sur une scène grande ouverte, pour refléter de nos vies inquiètes ce qui les éclaire encore… »

   Ce pot-pourri de textes, films, saynètes et chorégraphies n’est pas sans rappeler l’allégresse qui traversait le Grand Mezze, grand cabaret théâtral animé par le duo Edouard Baer-François Rollin et qui a enchanté la grande scène du théâtre du Rond Point à Paris en 2003. C’est bordélique et foutraque à souhait, mais les bonnes ondes que dégage la parcelle d’humanité intervenant sur scène sont bel et bien palpables. Il y a probablement un esprit bienveillant qui plane au-dessus de ce spectacle (celui d’Hervé Guibert, qui sait ?) et qui donne envie d‘accueillir avec le cœur ce désordre aussi simple, joyeux et charmant qu’un grand sourire collectif.

 

Prochaines représentations

jeu 20 mars 2014 / Chambéry / Espace Malraux

 

* Valentine & Mathilde m’ont vivement conseillé ce spectacle : merci à elles.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents