Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


LES BLAIREAUX EN HARMONIE

Publié par Saad sur 14 Décembre 2013, 14:30pm

Catégories : #ça s’annonce bien…, #Cabaret- théâtre musical- danse, #Concerts

LES BLAIREAUX EN HARMONIE

Un des gros événements de la semaine à venir sur l’agglomération grenobloise est incontestablement le concert des Blaireaux programmé mercredi à l'Heure bleue. Le groupe sera pour l’occasion accompagné par l'Harmonie de St Martin d’Hères.

Une nouveauté pour les aficionados du groupe, et une occasion à ne surtout pas rater pour les amateurs de bon goût qui ne connaîtraient pas ce groupe aussi discret que talentueux. Il suffit d’écouter les chansons en libre diffusion sur leur MySpace (cf lien ci-dessous) pour s’en convaincre. Le gardien de musée, Natalia Poutine, La supplique de deux frères claustrophobes… voilà belle lurette que votre serviteur n’avait pas entendu des chansons aussi inspirées. D’après les premiers indices, ce sextet verse sans compromis dans la chanson à TEX-TEU: de véritables histoires souvent traitées avec humour par le biais de personnages hauts en couleur qui prennent la parole...ou le chant. Les fans de Juliette apprécieront (s’ils ne connaissent pas déjà).

Avant de laisser la parole à Philippe Meyer (oui… j’ai l’immense honneur de dire que Philippe écrit sur ce blog grâce à l’option Citation que vous trouverez en bas de ce papier), on peut ajouter que ce concert fera l’objet d’une mise en scène (par Marie Liagre).Un peu comme au théâtre…Entre ce qu’on peut lire (leur site web héberge de véritables chroniques littéraires signées par l’un des membres) et entendre, il semblerait que… ça s’annonce bien !

Mercredi 18 décembre : 2 représentations (15 H et 19 H) à l'Heure bleue, Saint Martin d’Hères
Photo par Xavier Cauchy

Le Blaireau, nous apprend l'encyclopédie, est un animal sociable. Les Blaireaux, nous apprennent les salles de concert, sont des bêtes de scène. Le blaireau est un animal fouisseur : il construit patiemment de longues galeries souterraines. Les Blaireaux ont fait leur trou en une dizaine d'années. D'abord à Lille, chez eux, avant de conquérir les six coins de l'Hexagone, et aussi son centre et même ses départements les plus retirés, puis les radios et leurs play lists. Le blaireau ne fiche rien de toute la sainte journée. Il ne sort que le soir, pour chercher sa nourriture. Les Blaireaux en fichent-ils une rame de plus? Peut-on appeler en ficher quelque chose l'écriture de chansons divertissantes ou énergétiques, sentimentales ou chroniqueuses, moqueuses ou oniriques? En tout cas, à les entendre, nul ne sentit jamais la moindre trace d'un effort. Les Blaireaux donnent une impression continuelle de facilité. De naturel. On dirait que leurs idées, leurs trouvailles, leurs jeux de mots, la cocasserie de situations qu'ils imaginent leur viennent en dormant. Une fois réveillés, ils viennent raconter sur scène leurs songeries de la nuit avant d'aller assurer la fermeture des bars. Les Blaireaux, 10 ans après leurs premiers pas, c'est toujours le même plaisir. Simplement, nous sommes plus nombreux à le partager
Philippe Meyer

Philippe Meyer - Chronique radio

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents