Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Le vol du rempart

Publié par Saad sur 11 Décembre 2013, 10:49am

Catégories : #Clown & acrobatique, #Cirque contemporain

Le vol du rempart

Par la Compagnie Mauvais Coton - Mise en scène : Pierre Tallaron – Musique & textes: Nicolas Bachet - Vu le 10/12/2013 à la Rampe - Échirolles

Le vol du rempart est un spectacle de cirque contemporain, catégorie qui – selon l’ami Wikipedia – se distingue du cirque traditionnel par « la combinaison de plusieurs genres artistiques et où il s'agit moins de présenter des numéros incroyables que de représenter des réalisations artistiques poussées ».

Bon, en gros : le cirque contemporain se la jouerait plus intello que le cirque traditionnel, qui se contente d’enchaîner les numéros. Mais de l’intention à la réalisation, il n’est jamais simple de scénariser ou ficeler un concept à la fois solide et fluide au sein d’une représentation qui consacre la puissance et l’agilité des corps. Inutile donc de reprocher aux compagnies de cirque contemporain ou compagnies de danse tout manque de « lisibilité » quant au propos poétique qui serait sous-jacent à leurs faits et gestes. Sus aux prétentions intellectuelles aussi peu compréhensibles que convaincues par l’universalité de leurs propos, et place plutôt à l’interprétation. Tout simplement.

Et dans Le vol du rempart, l’interprétation est convaincante : ce n’est donc pas grave si on ne comprend pas tout ce que dit Nicolas Bachet quand il fait de la poésie, seul ou accompagné. Enfin… il y a quand même l’annonce de la Peugeot 806 (avec ou sans filtre à particules… je ne sais plus) qui est claire et nette. Et drôle surtout. C’est d’ailleurs tout l’avantage du bonimenteur sur le poète quand les deux se frottent à la pratique du théâtre. La mise en scène exploite au passage ses talents de façon plutôt habile, évitant de le cantonner à un rôle de transitions entre les différents numéros de ses collègues circassiens. Le poète-bonimenteur-musicien occupe en effet une place à part entière dans ce spectacle, aidé qu’il est par ses talents d’acrobate manifestement expérimenté.

Sur le plateau, ses trois compagnons s’en donnent à cœur joie, soit pour l’accompagner à la musique (Katell Boisneau et Moïse Bernier sont respectivement harpiste et batteur) soit pour réaliser de belles figures au mât chinois ou au mât culbuto. Vous avez bien lu, ce n’est pas du chinois. Pardon…le dossier de presse apporte un éclaircissement : « Le mât culbuto relie le sol et l’air. On peut passer directement de l’un à l’autre par son pouvoir de traction. Cette «coque de noix» est lestée afin de constituer le contre poids nécessaire aux envols des corps ».Voir photo. Pas d’affolement si vous ne voyez pas de quoi il s’agit puisque cet appareil a été inventé et conçu en vue de ce spectacle. Le résultat est superbe, donnant à voir une élégance des corps qui se déploie aussi bien à travers des jeux d’oscillation, d’équilibre, de bascule, de contrepoids, de catapultage. Résolument novateur et ludique, ce mât culbuto permet au vol du rempart de régaler les yeux et de se démarquer dans le paysage du cirque… contemporain, outre la bonhomie et les joyeux discours qui croisent tous ces envols.

Prochaines dates

Mercredi 11 décembre à la Rampe - Échirolles
Tournée 2014

31 janvier et 1er février au Grand Pré (Langueux, 22)

28 janvier à Quelques p’Arts... Scène Rhône-Alpes, Boulieu-lès-Annonay (07)
Le vol du rempart
Le vol du rempart
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents