Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Que se passe-t-il dans la tête du spectateur ?

Billets critiques sur le spectacle vivant & interviews


Azimut

Publié par Saad sur 29 Décembre 2013, 21:30pm

Catégories : #théâtre d’ombres, #Les pépites du spectateur, #Clown & acrobatique, #Création 2013

Azimut

Pièce d’Aurélien Bory, avec le Groupe acrobatique de Tanger (création 2013) Photo : Agnes Mellon -- Vu le 27/12/13 au TNT Cité – Toulouse

 

Le mouvement en clair-obscur

Aurélien Bory est un ex-physicien qui a plaqué un début de carrière prometteur dans sa discipline pour se tourner vers le monde du cirque contemporain. Azimut est sa dixième création avec la Compagnie 111 et sa deuxième collaboration avec le groupe acrobatique de Tanger… et puis aussi une des plus belles créations théâtrales de l’année 2013.

   Rarement une représentation théâtrale aura atteint un tel niveau de subtilité visuelle. Azimut explore en effet toute la richesse du clair-obscur au fil de scènes qui se déroulent au sol, en suspension, ainsi qu’au plafond (à y être…). Autant d’allers-retours entre lumière et zone d’ombre qui déploient des images très oniriques et qui renvoient selon le metteur en scène à une question centrale du soufisme.

   Question qui donne son titre à la pièce, Azimut provenant du mot arabe Sumut qui signifie « les chemins ». Autre source d’inspiration de ce spectacle : une légende, celle de Sidi Ahmed Ou Moussa, sage soufi du 16e siècle, qui aurait préféré revenir sur la terre parmi les hommes alors qu’il était parvenu à atteindre le ciel. Azimut étant enfin un terme astronomique qui renvoie à la voûte céleste, on comprend alors un peu mieux ces pérégrinations d’acrobates qui semblent chercher leur point de départ en défiant de temps à autres les lois de la gravité.

   Au sortir de cette pièce où la subtilité visuelle va jusqu’à flirter avec l’art de la prestidigitation, on ne peut s’empêcher de songer qu’Aurélien Bory a manifestement bien fait de plaquer un début de carrière prometteur dans la physique pour épanouir ses talents de mise en scène et de scénographie. A voir et revoir.

 

Représentations - voir l'agenda tournées de la Cie 111

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents